Partager Tweet Partager Epingler

blablabla

-11000 à - 300

Période Jomon

La fonte progressive des glaciers de l'ère glaciaire a provoqué l'élévation du niveau de la mer et a isolé le Japon du continent asiatique vers 11 000 ans avant J.-C. Originaire de la Russie moderne, une société de chasseurs-cueilleurs a migré vers les îles japonaises et s'est finalement installée vers 2500-1500 avant J.-C.
La période tire son nom des motifs de corde 縄文 que l'on trouve sur les récipients en terre cuite. À partir de la période mi-Jomon, les potiers ont créé des pots profonds très sculpturaux, ainsi que des figurines en argile.

-300 à 300

Période Yayoi

Probablement originaire de Chine et migrant vers Kyūshū via la Corée, une deuxième culture a envahi le Japon et s'est mariée avec des gens de Jōmon. Ils ont introduit la culture du riz humide au Japon, ce qui a encouragé l'établissement de villages permanents.
La technologie du bronze de Corée a conduit à la production d'épées, de fers de lance et de cloches dotaku, symboles de prestige plutôt que d'instruments de musique.

300 à 550

Période Kofun

Une aristocratie dirigeante ayant des liens étroits avec la Corée émerge durant cette période. Ils ont commencé à unir les tribus indigènes par la force et les mariages mixtes. Ceux qu'ils n'ont pas vaincus ou avec lesquels ils n'ont pas fusionné ont migré vers le nord pour finalement atteindre Hokkaido.
Ils ont également importé une tradition de monticules funéraires, appelée 古墳. Ces tombes étaient construites pour la famille impériale et d'autres aristocrates de haut rang.

538 - 710

Période Asuka

Le Japon s'inspire et prend modèle de la civilisation chinoise. Cette époque voit l'introduction du bouddhisme et d'une grande partie de la culture et de la philosophie politique chinoise, ainsi que des structures et des pratiques bureaucratiques.
En moins de 100 ans, le bouddhisme s'est fermement établi en tant que religion, aux côtés du système de croyance indigène connu sous le nom de Shinto, (ou Voie des Dieux).

710-794

Période Nara

La cour impériale s'installe à Nara, il s'agit de la première capitale permanente du Japon. Pendant cette période le pouvoir et l'influence du bouddhisme se sont accrus. Les Japonais ont construit de nombreux temples pour accueillir le nombre croissant de fidèles. Des divinités bouddhistes en bronze, bois, argile et laque ont été commandées pour remplir les temples.
C'est à cette époque que le colossal Bouddha en bronze (Daibutsu) du temple Todai-ji a été construit pour assurer la prospérité et la protection de toute la nation.

794 – 1185

Période Heian

Avec le transfert de la capitale de Nara à Kyoto, une nouvelle ère a commencé. Sous les régents aristocratiques de Fujiwara, la cour est entrée dans son âge d'or. Les membres de cette société d'élite ont développé des styles autochtones de calligraphie et de peinture qui sont devenus des marques durables de l'expression artistique japonaise.
L'art et la poésie sont à un niveau élevé et commencent à imprégner d'autres cercles d'élite dans les provinces. En parralèle, la classe des guerriers continue de prendre de l'importance.

1185 – 1336

Période Kamakura

Avec le transfert de la capitale de Nara à Kyoto, une nouvelle ère a commencé. Sous les régents aristocratiques de Minamoto no Yoritomo se proclame Shogun (dictateur militaire) du pays et déplace le siège du gouvernement à Kamakura, un petit village de l'Est du Japon qui donne son nom à cette période historique. Le nouveau gouvernement s'est rapidement mis à reconstruire de nombreux temples à Nara qui avaient été détruits pendant les campagnes militaires.
L'art et la culture commencent à prospérer dans la région du Kanto. Edo (qui allait plus tard devenir Tokyo) et les hameaux environnants commencent à voir apparaître des résidences fortifiées de samouraïs d'élite.

1336 – 1573

Période Muromachi

Après la chute du gouvernement militaire de Kamakura, le pouvoir passe entre les mains du puissant clan de samouraï Ashikaga. Un nouveau shogunat à été établi à Kyoto, dans le quartier de Muromachi.
Les Ashikaga étaient de grands mécènes des arts et également des artistes eux-mêmes. Ils ont encouragé le commerce avec la Chine. Les grands monastères zen se sont développés en centres intellectuels et culturels. Les moines zen ont également transmis la coutume chinoise de boire du thé en poudre, ce qui a conduit au développement de la cérémonie japonaise du thé. L'art et la poésie continuent de prospérer jusqu'à la guerre d'Onin qui laissera Kyoto en cendres.

1573 – 1615

Période Azuchi

Des seigneurs de guerre samouraïs extrêmement puissants, que l'on appelle Daimyo, commencent à s'emparer des terres dans le chaos provoqué par la guerre d'Onin.
Le Daimyo nommé Oda Nobunaga a fait de grands efforts pour unifier le pays sous sa propre domination, et aura finalement la bénédiction de la cour impériale.
Après sa mort, une nouvelle forme d'architecture de château apparait. La décoration des murs et des portes coulissantes de ces vastes intérieurs a donné naissance à des styles innovants et audacieux. Ce goût pour la flamboyance se retrouve dans le textile et la laque.
En même temps, les maîtres du thé faisaient la promotion d'une contre esthétique qui valorisait la texture rugueuse et les formes imparfaites.

1615 – 1868

Période Edo

La famille de shoguns Tokugawa dirigeait un gouvernement militaire strictement féodal basé à Edo, un petit village de pêcheur (qui deviendra le Tokyo moderne). Avec 250 ans de stabilité relative et le dernier âge du règne des samouraïs qui deviennent des bureaucrates, le Japon connaît une deuxième période classique.
Une période qui a encore aujourd'hui des conséquences importantes en termes de culture japonaise (par exemple le développement du théâtre Kabuki, ou bein l'art martial Kendo dérivé de la formation des samouraïs).
Le Japon a cependant progressivement limité ses interactions avec l'étranger, pour quasiment se renfermer sur lui même.

1868 – 1912

Restauration de Meiji

Le nouveau gouvernement impérial met fin à la domination des samouraïs et commence à moderniser le pays. La cour impériale a été déplacée de Kyoto à Edo, qui a été rebaptisée Tokyo, c'est-à-dire la capitale de l'Est. Le nouveau gouvernement centralisé a été laissé entre les mains de ceux qui étaient en faveur de l'occidentalisation. L'époque est marquée par une transition massive avec une adoption parfois à la hâte des styles occidentaux au détriment des styles traditionnels.
L'empereur a fait du shinto la religion d'Etat, établissant ainsi lui-même et ses héritiers comme des dieux vivants. Il a également entrepris de créer un pays moderne et industrialisé en une fraction du temps qu'il a fallu aux pays occidentaux.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Check-list pour partir au Japon

Gardons le contact

Sur ce blog, j'écris des articles sur le Japon, mon plaisir d'y voyager, la culture ainsi que la société. Je partage aussi bons plans et bonnes adresses pour les voyageurs !

Recevez 2 conseils gratuits par semaine

Rejoignez mon club privé des fans du Japon, vous allez recevoir 2 articles ou vidéos :
Des endroits fabuleux à visiter, des astuces pratiques sur votre voyage et des infos étonnantes sur la culture japonaise.

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

A lire également à propos du Japon