Partager Tweet Partager Epingler

La conception d'un jardin japonais est considérée comme de l'art. Conçues pour la méditation, et a contemplation, il offrent une véritable expérience spirituelle. Une simple promenade vous donne un sentiment d'exaltation et d'élévation. Ce n'est pas pour rien que les parcs et jardins sont la première chose qui vient à l'esprit des touristes qui se demandent que visiter lors de leur voyage au Japon.

Depuis des siècles, les Japonais ont recréé leurs paysages préférés dans leurs jardins, non seulement dans leurs parcelles d'étang, mais aussi dans leurs jardins secs en pierre et gravier à l'aspect plus ésotérique. Une fois que vous avez posé les yeux sur le paysage varié des îles japonaises, il devient d'autant plus facile de comprendre les jardins japonais. Voici les 9 qui m'ont le plus marqués.

Hama Rikyu à Tokyo

Le jardin Hama-rikyu est construit autour d'un étang central sur lequel se trouve une maison de thé, où vous pouvez vous asseoir pour déguster une tasse de thé matcha tout au long de l'année. Il a été conçu à l'origine pendant la période Edo, et le contraste avec les buildings de Tokyo en arrière plan est étonnant. Hama Rikyu est attrayant en toute saison. Bien qu'il ne soit pas aussi célèbre pour son feuillage d'automne que certains des autres jardins autour de Tokyo, il offre beaucoup d'érables, de ginkgo et d'autres arbres qui montrent leurs belles couleurs automnales entre fin novembre et début décembre.

Le parc Hama Rikuy est son grand lac avec la maison de thé
Le parc Hama Rikuy est son grand lac avec la maison de thé

Parc Shinjuku Gyoen à Tokyo

Bien qu'il ne soit qu'à quelques minutes à pied de Shinjuku et de ses gratte-ciels, dès que l'on commence à marcher dans les allées verdoyantes vous constaterez bientôt que le bruit de la ville diminue et est remplacé par le chant des oiseaux. Shinjuku Gyoen combine trois types de jardins distincts : japonais traditionnel, français et anglais. Le plus ancien est le un jardin japonais avec de grands étangs parsemés d'îles et de ponts. Des arbustes et des arbres bien entretenus entourent l'eau ainsi que plusieurs pavillons et le Kyu Goryotei (également appelé le pavillon de Taiwan) qui a été construit à l'occasion du mariage de l'empereur Showa.Au printemps, vous pouvez admirer plus de 1 000 cerisiers qui teintent le parc de rose avec leurs délicates fleurs. Pendant l'automne, vous pouvez voir certaines des meilleures couleurs d'automne du centre de Tokyo, bien que la variété des plantes dans les jardins et la serre font que le jardin national de Shinjuku Gyoen mérite une visite à n'importe quel moment de l'année.

La partie jardin japonais traditionnel de Shinjuku Gyoen
La partie jardin japonais traditionnel de Shinjuku Gyoen

Parc du palais impérial à Tokyo

Les jardins du palais de Tokyo sont ouverts au public. Bien qu'aucun des bâtiments originaux de l'époque du château d'Edo ne subsiste, on peut encore voir les douves, les murs et les portes d'entrée de l'époque, qui sont également impressionnants. Dans le parc du palais, vous trouverez le jardin japonais Ninomaru, qui est un endroit idéal pour flâner et trouver une ambiance zen.

Le parc du palais impérial de Tokyo, avec ses pins tailés et ses lanternes incarne toute l'escence du jardin japonais
Le parc du palais impérial de Tokyo, avec ses pins tailés et ses lanternes incarne toute l'escence du jardin japonais

Shosei-en à Kyoto

Shosei-en est un jardin qui appartient au Higashi-Hongan-ji, le grand temple Bouddhiste qui se trouve à côté de la gare de Kyoto. Le jardin aurait appartenu à la résidence du fils de l'empeureur Saga et a été construit au début de la période Heian. L'étang est probablement resté de la conception originale. Le jardin que nous voyons aujourd'hui a été aménagé en 1641 après que le shogun Tokugawa ait fait don de la terre aux Hongan-ji. Le jardin possède un étang et quelques maisons de thé, des cerisiers qui attirent les visiteurs au printemps. Il n'est qu'à quelques mètres de l'agitation de la gare de Kyoto. Bien que vous puissiez encore entendre les voitures et voir certains des bâtiments environnants, il est bon de voir que ces beaux endroits existent dans le Kyoto moderne.

Shosei-en et sa magnifique maison de thé au bord d'un lac
Shosei-en et sa magnifique maison de thé au bord d'un lac

Kyoto Gyoen, le parc du Palais impérial

Le Palais Impérial de Kyoto a été le siège de l'Empereur de la période Heian (794-1185) jusqu'à la fin de la période Edo (1603-1868). Le palais et le jardin se trouvent à l'intérieur de l'ancienne enceinte du palais, mais ont été construits beaucoup plus tard, pendant la période Edo. Contrairement aux propriétés impériales qu'il entoure, le Parc du Palais Impérial peut être visité gratuitement et sans aucune procédure de demande. Il est populaire auprès des coureurs, des marcheurs, des couples romantiques, des pique-niqueurs, des amoureux des plantes et de tous ceux qui veulent simplement s'évader du béton et de la ville. Il est sillonné de larges allées et de sentiers plus étroits. Même si vous n'êtes pas à Kyoto en mars ou en avril, où la beauté du parc est à son paroxysme, cela vaut la peine de visiter le parc du Palais impérial de Kyoto.

kyoto Gyoen est d'une rare beauté pour un jardin japonais
kyoto Gyoen est d'une rare beauté pour un jardin japonais

Gio-ji, le petit jardin de mousse de Arashiyama

La plupart des touristes passent devant l'entrée sans s'arrêter. Pourtant le Gio-ji est l'un des plus beaux sites de Arashiyama. Avec son toit de chaume le temple est minuscule et il y a peu de choses à voir à l'intérieur, mais vu de l'extérieur, c'est superbe. Les mousses épaisses qui vous supplient de vous allonger pour une sieste l'après-midi (gardez à l'esprit, bien sûr, que vous ne pouvez pas marcher sur la mousse, et encore moins vous allonger dessus). Dans l'ensemble, c'est l'un de mes endroits préférés à Arashiyama.

Gio-ji est ses tapis de mousse
Gio-ji est ses tapis de mousse

Isui-en à Nara

Certainement le plus beau jardin de Nara, Isui-en est facilement accessible à pied depuis le temple Todai-ji. Le jardin de devant a été créé à l'époque d'Edo pour un riche marchand de textiles, avec une villa et une maison de thé pour ses loisirs. Isui-en utilise le concept traditionnel de shakkei, ou paysage emprunté, avec les montagnes de Nara visible en l'arrière-plan. Le Jardin est connu pour ses fleurs saisonnières dont les cerisiers sakura au printemps, et ses splendides couleurs automnales.

Isui-en est l'exemple parfait de jardin paysager qui utiise l'arrière plan pour apporter plus de profondeur
Isui-en est l'exemple parfait de jardin paysager qui utiise l'arrière plan pour apporter plus de profondeur

Ryoan-ji, le mystérieux jardin de pierres à Kyoto

Situé au nord-ouest de Kyoto, ce temple fait partie de l'école Myoshin-ji de la branche Rinzai du bouddhisme Zen. Ryoan-ji, qui se traduit par le temple du dragon en paix. On dit qu'il a l'un des exemples les plus impressionnants de karesansui, ou paysage sec. Ce temple est généralement envahi par les visiteurs. Pourtant, il y a des moments sublimes où la foule s'évanouit, et les quinze pierres du jardin, regroupées en trois îles moussues serties de gravier blanc ratissé, vous confrontent à leur présence silencieuse. Les pierres apparaissent comme des îles accidentées parsemant un vaste océan blanc, ou une série de sommets de montagnes s'élevant au-dessus d'un paysage nuageux et s'éloignant dans le lointain.

Les roches du ryoan-ji sont disposées d'une telle façonn qu'elles ne sont pas toutes visibles en même temps
Les roches du ryoan-ji sont disposées d'une telle façonn qu'elles ne sont pas toutes visibles en même temps

La forêt de bambous de Arashiyama à Kyoto

L'emblématique forêt de bambous d'Arashiyama est l'un des endroits les plus beaux et les plus sereins que j'ai pu visiter au cours de mes voyages à travers le Japon. C'est l'une des curiosités de Kyoto et pour une bonne raison : se tenir au milieu de ces tiges de bambou, c'est comme être dans un autre monde. Si vous avez planifié de visiter Kyoto, vous avez probablement vu des photos de la bambouseraie d'Arashiyama, c'est l'un des sites les plus photographiés de la ville. Mais aucune image ne peut saisir le sentiment de se tenir debout au milieu de cette vaste bambouseraie. L'ensemble a un sens palpable qui est tout à fait différent de celui de n'importe quelle forêt normale que je connais.

La bambouseraie de Arashiyama forme de véritables tunnels
La bambouseraie de Arashiyama forme de véritables tunnels

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Check-list pour partir au Japon

Gardons le contact

Sur ce blog, j'écris des articles sur le Japon, mon plaisir d'y voyager, la culture ainsi que la société. Je partage aussi bons plans et bonnes adresses pour les voyageurs !

Recevez 2 conseils gratuits par semaine

Rejoignez mon club privé des fans du Japon, vous allez recevoir 2 articles ou vidéos :
Des endroits fabuleux à visiter, des astuces pratiques sur votre voyage et des infos étonnantes sur la culture japonaise.

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Sur le même thème