Partager Tweet Partager Epingler

De nombreux érables ont un feuillage automnal d'un rouge brillant et au Japon il y a une grande tradition d'observer leur changement de couleur dès les premiers frimas. Cette coutume est appelée "Momijigari" ou "Koyo". Les feuilles ne sont pas seulement d'un rouge orangé, c'est plutôt un festival de couleurs allant du rouge au jaune en passant par l'orange. C'est vraiment une chose à faire si vous êtes en voyage au Pays du Soleil Levant à cette époque.

Qu'est-ce que Momijigari ?

Momijigari (紅葉狩) signifie "chasse à l'érable", du mot japonais érable 紅葉 (momiji) et chasse 狩り (kari). Donc littéralement cela signifie chasser les feuilles d'automne.

On parle aussi plus simplement de Koyo 紅葉 qui signifie feuille rouge.

Comme l'observation des fleurs de cerisier (ou Hanami) au printemps, cette activité était populaire parmi l'aristocratie de la cour de la période Heian (794-1185). Les nobles se promenaient en bateau sur les étangs dans les jardins autour de leurs manoirs, jouaient de la musique et composaient de la poésie tout en appréciant les couleurs de l'automne, ou allaient faire des excursions dans les montagnes pour ramasser des feuilles colorées.

Du 12e au 16e siècle, la région de Tatsugawa près de Nara et les régions d'Ogurayama et d'Arashiyama près de Kyoto, réputées pour leurs feuilles d'automne, ont été décrites dans de nombreux poèmes et peintures.

Pendant la période Edo (1600-1868), la coutume s'est répandue parmi les gens du peuple. Avec l'amélioration des transports en commun après la période Meiji (1868-1912), les gens ont commencé à visiter des endroits éloignés, célèbres pour leur beau feuillage, ainsi que des endroits avoisinants. La tradition continue d'être populaire même à l'époque moderne, tant chez les Japonais que chez les touristes.

Les feuilles changent et se parent de leurs plus belles couleurs d'automne. Les ginkos deviennent jaune brillant, les érables deviennent rouge vif, et d'autres arbres prennent diverses nuances de brun tandis que certains sont restés verts. Cela donne un mélange chaud de couleurs qui est très agréable à l'œil.

Une évocation de la nature ancrée dans la culture

L'appréciation des saisons et de la nature est d'une grande importance au Japon. Cela se reflète clairement dans divers aspects de la culture japonaise. Par exemple, certains des principes fondamentaux de la cuisine japonaise incluent l'utilisation d'ingrédients saisonniers

Cependant, au cœur de toute cette activité se trouvent les changements dans la nature et le paysage naturel qui accompagnent le changement de saison, qu'il s'agisse de la saison des glycines à la fin du printemps, de la saison des azalées au début de l'été ou bien celle des iris quelques semaines plus tard. Ces changements naturels sont la racine de l'appréciation du Japon pour la nature.

Parmi ces différentes saisons, on peut dire que la saison des feuilles d'automne et la saison des cerisiers sont les piliers de l'appréciation de la nature japonaise.

Car apprécier ce feuillage délicat est aussi source de frustration. Celui de ne pas être au bon endroit au bon moment. Koyo est fugace, n'est pas prévisible des semaines à l'avance car dépendant des conditions climatiques. Mais surtout ce moment de contemplation est intimement lié au concept de Wabi-Sabi (侘・寂, simplicité rustique et beauté flétrie).

Ce principe est ancré dans l'histoire bouddhiste du Japon et, bien qu'ils soient difficiles à traduire, il évoque un sentiment de compréhension de la fugacité, de l'imperfection et de l'impermanence des choses et le sentiment de tristesse ou de mélancolie qui accompagne cette prise de conscience. Cependant, plutôt que d'être une tristesse ou une mélancolie déprimante, c'est une source d'inspiration. Ce principe rehausse l'appréciation des choses précisément en raison de leur impermanence et conduisent aussi à l'appréciation de l'imperfection en tant que partie naturelle de la réalité.

En me promenant parmi les érables japonais, j'ai vraiment ressenti ces émotions. Cela m'a vraiment permis d'apprécier plus profondément ce que la nature a à offrir et m'a inspiré à continuer à courir après les saisons à venir.

Quand partir chasser les feuilles rouges ?

Le meilleur moment pour Momijigari est bien sûr l'automne qui va de fin octobre à fin novembre. J'ai entendu dire que la règle générale est que les feuilles commencent à prendre des couleurs lorsque la température descend en dessous de 8°C. Tout comme les fleurs de Sakura, la période de pointe des feuilles d'automne varie selon l'endroit où vous allez au Japon, et elles peuvent être assez insaisissables.

Ce qui rend les feuilles si colorées en automne est dû aux caractéristiques du climat de l'automne au Japon.

Les journées sont souvent sèches, lumineuses et ensoleillées, mais il fait froid et froid la nuit. Par conséquent, les grandes différences de températures entre le jour et la nuit rendent les feuilles d'automne brillantes et colorées.

Partir au Japon pour admirer les feuilles d'automne ?

On appelle KOYO le changement de couleur du feuillage, qui passe du vert au jaune, orange ou rouge vif. C'est un moment privilégié durant lequel les japonais sortent pour admirer la nature. Cela commence au mois d'octobre et se termine fin décembre.

Des érables rouges, mais pas seulement

Il y a deux grandes familles d'érables au Japon. Tout d'abord les Momiji, que l'on connait sous le nom d'érable du Japon (Acer Palmatum). Sa feuille est très découpée et ressemble un peu à celle du canabis. Sous ce terme générique se cache une multitude de variétés avec chacunes leurs couleurs et même de formes. La période de passage au rouge varie sensiblement d'une variété à l'autre, ce qui fait que l'on peut profiter de Koyo sur une durée plus importante.

L'autre variété est le Kaede, ou érable trident (Acer Buergerianum) dont la forme est moins découpée. Elle a un peu une forme de triangle et sa couleur automnale est plus proche de l'orange.

Mais l'automne c'est aussi profiter des couleurs automnale de nombreux autres arbres tels que le Ginko Biloba qui vire au jaune or et qui offre un spectacle magnifique.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Check-list pour partir au Japon

Gardons le contact

Sur ce blog, j'écris des articles sur le Japon, mon plaisir d'y voyager, la culture ainsi que la société. Je partage aussi bons plans et bonnes adresses pour les voyageurs !

Recevez 2 conseils gratuits par semaine

Rejoignez mon club privé des fans du Japon, vous allez recevoir 2 articles ou vidéos :
Des endroits fabuleux à visiter, des astuces pratiques sur votre voyage et des infos étonnantes sur la culture japonaise.

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Sur le même thème