Partager Tweet Partager Epingler

Au Japon, lorsque l'été vient, la tradition du Hanabi renaît de ses cendres. Ce vocable qui signifie littéralement fleurs de feu désigne un spectacle de feu d'artifice, un événement traditionnel très couru des nippons et une occasion de partir en été. Au mois de juillet et d'août, ce ne sont pas moins de 7000 hanabi qui éclairent le ciel d'encre, du nord au sud du Japon. Si vous êtes en voyage à cette saison, ne manquez pas ce spectacle à faire au Japon.

D'où vient la tradition du hanabi

Si le feu d'artifice a sans nul doute été inventé par les chinois au VIIIe ou IXe siècle de notre ère, l'art de la pyrotechnie conquiert le Japon à la fin du XVIIe siècle. Selon la légende, le premier hanabi de l'histoire nippone fut organisé par le shogun (dirigeant militaire) Tokugawa Yoshimune qui gouverna de 1684 à 1751.

Par ce spectacle fantasmatique, il voulut ainsi distraire son peuple et éviter qu'il ne se révolte lors d'une période de crise économique et de famine aigüe. Pour les nippons, le feu d'artifice possède aussi des vertus plus spirituelles, comme celles de chasser les démons ou d'éloigner les mauvais esprits.

Comment se déroule un hanabi au Japon ?

Sur une plage, au bord d'un lac ou au pied d'une montagne, les lieux pour admirer un feu d'artifice sont légions au Japon. Spectacle très couru, le hanabi débute en réalité bien avant que les premières gerbes colorées ne barrent le ciel. Il est conseillé de s'installer quelques heures avant la nuit tombée dans une zone depuis laquelle vous pourrez admirer pleinement le spectacle.

Cet instant estival tant espéré des Japonais les incite à revêtir un Yukata (kimono d'été à motifs fleuris) et à sortir en groupe, en famille ou entre amis. Le spectacle pyrotechnique proprement dit dure environ 1h30 et constitue un véritable flamboiement de couleurs et de sensations. Les fusées les plus puissantes pouvant s'étendre sur plus de 2 kilomètres.

Le Hanabi étant un événement populaire, il n'est pas rare que des feux d'artifices personnels soient tirés par les artificiers en guise d'interlude. Ils peuvent être commandés par une entreprise voulant rendre hommage à la communauté ou un amoureux souhaitant déclarer sa flamme à sa dulcinée de la plus poétique des manières.

Où voir des spectacles de feu d'artifice au Japon ?

Parmi les 7000 hanabi nippons, certains sont d'une somptuosité telle qu'ils attirent des milliers d'amateurs tous les ans. A ce titre, Tokyo abrite le Sumida River Fireworks Festival qui se déroule fin juillet à proximité de la gare d'Asakusa. Les feux y sont tirés depuis des embarcations flottant sur le fleuve Sumida.

Partir au Japon en été

Chaud et humide, c’est ainsi que se résume la période estivale au Japon. Avec des températures avoisinant les 35°C et allant jusqu’à 45°C, il convient de s’armer des meilleurs conseils pour que votre voyage réussisse.

Immanquable également, le feu d'artifice de la baie de Tokyo lors duquel plus de 10 000 feux sont lancés en l'espace d'une heure. Véritable compétition, le Omagari no Hanabi dans la préfecture d'Akita au nord de l'Île de Honshu voit s'affronter 30 équipes d'artificiers au sommet de leur art. Enfin, le torii rouge du sanctuaire d'Itsukushima sur l'Île de Miyajima près d'Hiroshima offre un cadre onirique à un hanabi qui vous laissera un impérissable souvenir.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Check-list pour partir au Japon

Gardons le contact

Sur ce blog, j'écris des articles sur le Japon, mon plaisir d'y voyager, la culture ainsi que la société. Je partage aussi bons plans et bonnes adresses pour les voyageurs !

Recevez 2 conseils gratuits par semaine

Rejoignez mon club privé des fans du Japon, vous allez recevoir 2 articles ou vidéos :
Des endroits fabuleux à visiter, des astuces pratiques sur votre voyage et des infos étonnantes sur la culture japonaise.

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Sur le même thème