Partager Tweet Partager Epingler

L’une des particularités de l'intérieur d'une maison au Japon réside certainement dans son sol. Contrairement aux maisons occidentales dans lequelles on fait grand usage du parquet ou du carrelage, les sols japonais sont recouverts de ce que l’on appelle tatami. Ce dernier fait partie fait partie de la culture nippone puisqu’on le retrouve aussi bien dans les maisons traditionnelles que dans les temples, certains resraurants ou lieux publics. Découvrez l’origine du tatami, la manière dont il est fabriqué ainsi que son utilisation en tant qu’unité de mesure.

L’histoire du tatami dans le Japon

Le tatami est un objet typiquement japonais. Son utilisation remonte vers le 7ème siècle, témoigné par l’un des plus vieux tatamis au monde, et qui est aujourd’hui conservé à Shōsō-in, la maison du Trésor du temple Tōdai-ji à Nara. Tout comme le Genkan, l’introduction du tatami dans les maisons japonaises se trouve certainement ses origines durant l’ère Heian. A cette époque, seule la noblesse et la bourgeoisie nipponne pouvaient l’utiliser. Il a fallut attendre l'ère Edo que la classe modeste puisse l’utiliser, et ce n’est que vers la fin de l’ère Meiji que la classe rurale utilisa le tatami chez eux.

La fabrication du tatami

Le tatami est fabriqué de manière traditionnelle avec couches de paille de riz superposées et entrecroisées. Ces couches sont par la suite compressées afin de former un matelas, appelées TATAMI-DOKO. Ce dernier est recouverts d'une natte de paille tissée en jonc épars de grande qualité, appelée TATAMI-OMOTE. Après vous aurez un tatami qui permet de recouvrir le sol. Il faut noter que neuf, le tatami diffuse une forte odeur de paille fraîche. Cela s’atténue avec le temps.

Les bords longitudinaux sont cachés par un ourlet qui contribue à rendre beaucoup plus esthétique l'ensemble. Ces ourlets sont appelés tatami-heri. Le poids d’un tatami varie entre 25 et 30 kg avec une épaisseur d'environ 5 cm. Avec l’avancée technologique, il est aujourd’hui possible de trouver des tatamis de fabrication industrielle conçus en mousse de polystyrène ou fibres flexibles à la place de la paille. Les nattes sont quant à elles confectionnées à partir du papier ou de plastique.

Le tatami unité de mesure

Au Japon, l’unité de surface que l’on utilise est le Jo, ce qui correspond à la surface d’un tatami avec une dimension standard de 91 cm x 182 cm. Ce dernier doit toujours conserver le rapport de 1:2 afin de couvrir le sol de ce revêtement traditionnel. Malgré cela, il faut noter que la dimension des tatamis varie d’une région à une autre. Par exemple, la taille du tatami est beaucoup plus petite que celles des autres régions à cause du prix de l’immobilier. Cela ne fait que 88 cm x 176 cm comparé à la taille standard.

Après une standardisation de la taille du tatami, il est beaucoup plus facile d’effectuer une production industrielle. L'assemblage est mécanisé, le revêtement est cousu sur le chant du matelas sur une machine, ou à la main dans le cas de découpes spéciales. Cependant, il existe encore de nombreux artisans au Japon spécialisés dans la confection et la pose de ce composant de manière traditionnelle. Qu'il s'agisse d'un aménagement d'un nouvel édifice ou tout simplement du remplacement du revêtement de surface, le matelas en tatami est l’un des plus prisés.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Check-list pour partir au Japon

Gardons le contact

Sur ce blog, j'écris des articles sur le Japon, mon plaisir d'y voyager, la culture ainsi que la société. Je partage aussi bons plans et bonnes adresses pour les voyageurs !

Recevez 2 conseils gratuits par semaine

Rejoignez mon club privé des fans du Japon, vous allez recevoir 2 articles ou vidéos :
Des endroits fabuleux à visiter, des astuces pratiques sur votre voyage et des infos étonnantes sur la culture japonaise.

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

A lire aussi sur la maison japonaise