Partager Tweet Partager Epingler

C'est certainement l'un des risques naturels dont on entend le plus parler au Japon. Le mot tsunami signife "vague de port" en japonais. Il se réfère à une vague océanique causée par le déplacement de l'eau, par rapport à une vague océanique normale, qui est causée par les vents ou l'influence gravitationnelle normale du soleil et de la lune.

Les tremblements de terre sous-marins, les éruptions volcaniques, les glissements de terrain ou même les explosions sous-marines peuvent déplacer l'eau pour créer une vague ou une série de vagues qui forment un tsunami.

Ils sont souvent appelés raz-de-marée, mais ce n'est pas une description exacte parce que les marées ont peu d'effet sur les vagues de tsunami géantes. Les scientifiques utilisent souvent le terme "vagues sismiques" comme titre plus précis pour ce que nous appelons communément un tsunami. Dans la plupart des cas, un tsunami n'est pas une vague unique, mais une série de vagues.

Les origines d'un tsunami

La force et le comportement d'un tsunami sont difficiles à prédire. Tout tremblement de terre ou événement sous-marin alertera les autorités pour qu'elles soient à l'affût. Pourtant la plupart des tremblements de terre sous-marins ou autres événements sismiques ne créent pas de tsunamis. Ce qui explique en partie pourquoi ils sont si difficiles à prévoir.

Un tremblement de terre assez important peut ne provoquer aucun tsunami, tandis qu'une secoussse peut déclencher une vague importante et destructrice. Les scientifiques pensent que ce n'est pas tant la force d'un tremblement de terre, mais son type, qui peut déclencher des tsunamis. Un séisme dans lequel les plaques tectoniques se déplacent brusquement verticalement est plus susceptible de provoquer un tsunami que le glissement latéral des plaques.

Au loin dans l'océan, les vagues de tsunami ne sont pas très hautes, mais elles se déplacent très vite. En fait, certaines vagues de tsunami peuvent parcourir des centaines de kilomètres à l'heure, aussi vite qu'un avion à réaction. Mais à mesure que le tsunami se rapproche de la terre et que la profondeur de l'océan diminue, la vitesse de la vague ralentit et la hauteur du tsunami augmente de façon spectaculaire, ainsi que son potentiel de destruction.

Alors que le tsunami s'approche de la côte

Un fort tremblement de terre dans une région côtière met les autorités en état d'alerte pour signaler qu'un tsunami a pu être déclenché, laissant quelques minutes précieuses aux habitants de la côte pour fuir. Dans les régions où le danger de tsunami est un mode de vie, les autorités civiles peuvent avoir un système de sirènes ou diffuser des alertes de protection civile, ainsi que des plans établis pour l'évacuation des zones de basse altitude.

Une fois qu'un tsunami a touché terre, les vagues peuvent durer de cinq à 15 minutes, et elles ne suivent pas un schéma établi. La première vague n'est peut-être pas la plus importante.

L'un des signaux indiquant qu'un tsunami est imminent est que l'eau se retire très rapidement loin du rivage, mais à ce moment-là, vous n'avez que très peu de temps pour réagir. Contrairement à la représentation des tsunamis dans les films, les tsunamis les plus dangereux ne sont pas ceux qui atteignent le rivage sous forme de grandes vagues, mais ceux qui ont de longues vagues qui contiennent un énorme volume d'eau qui peut s'écouler vers l'intérieur sur de nombreux kilomètres avant de se dissiper.

En termes scientifiques, les ondes les plus dommageables sont celles qui arrivent au rivage avec une grande longueur d'onde, pas nécessairement une grande amplitude.

Conséquences environnementales des récents tsunamis

En mars 2011, un tremblement de terre d'une magnitude de 9,0 a secoué le Japon, envoyant un ensemble massif de vagues sur sa côte. Plus de 18 000 personnes sont mortes ; des bâtiments, des routes, des ports maritimes et des chemins de fer ont été détruits ; une centrale nucléaire a été gravement endommagée.

Le bilan des victimes et les souffrances humaines causées par un tsunami précèdent, à juste titre, les préoccupations environnementales, mais lorsqu'un grand tsunami rase tout jusqu'à la terre nue, la pollution marine qui en résulte est également dévastatrice et peut être observée de très loin. Lorsque les eaux se retirent des terres inondées, elles emportent avec elles une grande quantité de débris : arbres, matériaux de construction, véhicules, conteneurs, navires et polluants comme le pétrole ou les produits chimiques.

Plusieurs semaines après le tsunami au Japon en 2011, des bateaux vides et des morceaux de quais ont été retrouvés au large des côtes canadiennes et américaines, à des milliers de milles de distance. Cependant, une grande partie de la pollution causée par le tsunami n'était pas aussi visible : des tonnes de plastique flottant, de produits chimiques et même de matières radioactives continuent de tourbillonner dans l'océan Pacifique.

Les particules radioactives libérées lors de la fusion nucléaire de Fukushima ont remonté les chaînes alimentaires marines. Des mois plus tard, le thon rouge, qui migre sur de longues distances, a été trouvé avec des niveaux élevés de césium radioactif au large des côtes de la Californie.

Que faire en cas de tsunami

Ce n'est pas quelque chose que je vous souhaite, mais il arrive parfois que l'on se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Et dans une telle situation, il peut être bon de connaitre quelques règles de base.

  • Vous êtes près d'une rivière ou de la côte. Si un grand tremblement de terre se produit, n'attendez pas qu'une alerte aux tsunamis ou une autre annonce soit émise. Quittez immédiatement la côte ou la rivière et évacuez vers un bâtiment haut et solide ;
  • Vous êtes à la maison. Portez attention aux alertes aux tsunamis et autres flash d'innformation. si nécessaire, évacuez rapidement vers un grand bâtiment ou une autre structure ;
  • Vous êtes à l'école. Ne paniquez pas. Suivez les instructions de vos professeurs et allez avec tout le monde à un étage élevé ou dans un autre endroit sûr ;
  • Vous êtes dans une voiture. Si vous êtes près de la côte, arrêtez-vous et sortez de votre voiture et évacuez vers un terrain élevé ou un bâtiment solide et haut. Veuillez vous abstenir d'essayer d'évacuer dans votre voiture.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Check-list pour partir au Japon

Gardons le contact

Sur ce blog, j'écris des articles sur le Japon, mon plaisir d'y voyager, la culture ainsi que la société. Je partage aussi bons plans et bonnes adresses pour les voyageurs !

Recevez 2 conseils gratuits par semaine

Rejoignez mon club privé des fans du Japon, vous allez recevoir 2 articles ou vidéos :
Des endroits fabuleux à visiter, des astuces pratiques sur votre voyage et des infos étonnantes sur la culture japonaise.

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

A lire également à propos du Japon