Partager Tweet Partager Epingler

Le vélo est très utilisé dans la vie de tous les jours et c'est un formidable moyen de se déplacer en ville. A la fois économique et pratique, c'est également une façon amusante de découvrir de petites rues, la campagne magnifique ou bien se rendre quelque part en évitant les transports en commun bondés et la circulation. C'est ainsi un mode de transport alternatif quand les distances entre les attractions sont un peu trop longues pour être parcourues à pied.

Louer un vélo au Japon

Il est possible de louer un vélo dans de nombreuses villes, principalement à proximité des gares ou des lieux touristiques. Il vous sera demandé une caution (en cas de vol ou de détérioration), ainsi que l'adresse et numéro de téléphone de votre hôtel (pour vous retrouver si vous ne ramenez pas le vélo).

Le prix de la location est assez variable, et vous vous doutez bien que plus l'endroit est touristique et plus les prix seront élevés.

Certains agences louent à l'heure, d'autres à la demi-journée ou à la journée. Ce sont généralement des vélos de ville avec un petit panier devant, et on commence à voir apparaitre des vélos électriques.

Tous les vélos doivent être de retour le soir avant la fermeture de la société de location.

Il n'existe pas vraiment de location longue durée si vous comptez faire un circuit de pllusieurs jours. La solution est alors d'en acheter un sur place (et de le revendre ensuite). Le bon plan est alors de regarder du côté des Clean Cycle ; ce sont des endroits où sont revendus les vélos abandonnés (ou mal garés et confisqués par la police). On en trouve ainsi à partir d'une cinquantaine d'euros.

Pour savoir où louer un vélo, demandez à votre hôtel, ryokan ou bien à l'office du tourisme de la ville. Sachez également que certains établissements peuvent en mettre à la disposition de leurs clients (en prêt ou en location) alors n'hésitez pas à demander !

Les choses à savoir avant d'enfourcher votre vélo

Avec un taux de criminalité parmi les plus bas du monde, les policiers passe une partie de leur temps à vérifier la bonne application du code de la route. Et avec le nombre croissant de personnes qui utilisent la bicyclette dans leur vie quotidienne, ils s'assurer que les cyclistes suivent bien les règles. Il est donc important de savoir ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire légalement sur un vélo.

Bien que souvent vous vous en tirerez avec un avertissement en faisant valoir votre bonne foi, si vous êtes impliqué dans un accident vous pourriez avoir de gros problèmes. Donc soyez vigilants et respectez ces quelques règles élémentaires.

  • Au Japon, on circule à gauche. Cela s'applique aux voitures, aux piétons et également aux vélos. Faites attention à bien rester du bon côté de la route sous peine de voir arriver en face de vous un autre cycliste qui vous enverra un regard réprobateur ;
  • Ne garez pas le vélo n'importe où ! Il y a des parkings pour cela. Donc évitez de laisser votre deux roues devant un magasin ou à l'entrée d'un temple, sous peine de vous retrouver avec une amende. Cherchez les zones de stationnement (pas toujours évidentes à trouver). Dans le doute, entrez quelques minutes dans un magasin et demandez à un vendeur ;
  • Préférez l'imperméable au parapluie. Durant la saison des pluies, qui peut durer un à deux mois, évitez de rouler d'une maison en tenant votre parapluie de l'autre si vous ne voulez pas vous faire amender par la police. C'est dangereux et inutile, vous allez quand même finir trempé. Il existe des imperméables qui vous recouvrent complètement, pas très sexy mais vraiment pratiques ;
  • Laissez votre téléphone dans la poche, toujours pour les mêmes raisons de sécurité. Conduire d'une main sans regarder devant soi est dangereux ;
  • Allumez la lumière la nuit, la police est très attentive à cela. La visibilité nocturne est une de leur préoccupations. Il est tout aussi important d'être vu par les autres usagers de la route que de pouvoir se voir clairement soi-même ce qu'il y a devant.
  • Ne roulez pas sur les trottoirs, respectez les espaces des piétons. En l'absence de piste cyclable, restez sur le côté de la route. Si vraiment vous devez emprunter le trottoir, descendez du vélo et marchez. Il n'y a rien de plus désagréable que de marcher et voir arriver en face de soi un bolide sur deux roues (oui ça c'est en France mais PAS au Japon) ;
  • Ne roulez pas côte à côte, tout simplement parce que vous prenez deux fois plus de place. Lorsque vous êtes en campagne ou dans des rues très calmes, c'est toléré. Mais lorsqu'il y a beaucoup de monde, ayez un peu de civisme ;
  • Chaque vélo doit être enregistré ; bien que le Japon soit un pays sûr les vols existent. Il y a une petite déclaration à faire auprès de la police. Si vous achetez un vélo, c'est le vendeur qui s'en occupera. Si vous achetez un vélo d'occasion, il faudra vous rendre au Koban (petit poste de police) et le faire enregistrer à votre nom. Si un ami vous prête un vélo, demandez-lui d'écrire une petite lettre sur laquelle il indique qu'il vous le prête, car il arrive que les policiers contrôlent les étrangers et vous devez justifier de la provenance de ce deux roues.

Quelques balades à faire à vélo

  • Shimanami Kaido est une route longue de 70 kilomètres, bien connue comme le paradis des cyclistes. Elle relie 6 îles de la Mer de Sato, avec des paysages de rêve et le plaisir de pédaler en ressentant la brise marine. Avec 14 terminaux de location de vélos, où les cyclistes peuvent louer ou les déposer librement, c'est le parcours idéal pour un voyage à vélo ;
  • Le vélo est devenu un moyen populaire parmi les touristes pour visiter Kyoto et ses alentours. Il faut dire que la ville n'est pas connue pour son système de transport en commun particulièrement pratique. Le terrain plat, le réseau de rues rectangulaires et l'agréable piste cyclable le long de la rivière Kamo en font une bonne destination pour les amateurs du deux roues ;
  • La région du lac Kawaguchiko, avec vue sur le Mont Fuji, est la destination idéale pour ceux qui cherchent à s'éloigner de la vie urbaine. La promenade à vélo autour du lac est très populaire car elle offre plusieurs points de vue sur le volcan sacré. Le spectacle est magique en automne lorsque le feuillage de érables Momiji vire au rouge.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Check-list pour partir au Japon

Gardons le contact

Sur ce blog, j'écris des articles sur le Japon, mon plaisir d'y voyager, la culture ainsi que la société. Je partage aussi bons plans et bonnes adresses pour les voyageurs !

Recevez 2 conseils gratuits par semaine

Rejoignez mon club privé des fans du Japon, vous allez recevoir 2 articles ou vidéos :
Des endroits fabuleux à visiter, des astuces pratiques sur votre voyage et des infos étonnantes sur la culture japonaise.

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

A lire aussi sur les transports au Japon